Deuxième formation enseignant(e)s

formationenseignantesCette séance visait à consolider les acquis de la séance précédente sur les observations collégiales, présenter la théorie des intelligences multiples pour mieux identifier les leviers de motivation des apprenant(e)s mais aussi de présenter de manière pratique 6 activités alternant énergie et calme afin de mieux contrôler l’apprentissage des apprenants et prévenir les problèmes de discipline. En première partie, nous sommes revenus sur la différence entre une inspection académique qui maintient une relation verticale entre l’inspecteur et l’inspecté(e) qui a pour but de contrôler l’adéquation de l’enseignant(e) avec un programme et des valeurs, alors que l’observation collégiale créer une relation horizontale entre collègues qui a pour but d’aider tant l’observateur(trice) que l’observé(e) à développer ses compétences professionnelle.

Un objectif a plus court terme est de fournir un retour sur la mise en place des d’activités d’apprentissage à caractère ludique, non conventionnelles donc, mais néanmoins à même de permettre aux enseignant(e)s d’atteindre les objectifs pédagogiques établit par le(s) programme(s) tant des autorités de tutelles que ceux affichés par l’établissement.

En effet, s’il peut paraître à certaines personnes que l’apprentissage ne peut se faire que dans un cadre ‘stricte’ ou ‘sérieux’, il existe dorénavant des approches théoriques et des méthodes pratiques centrées sur une meilleure compréhension de l’apprentissage et des besoins des enfants en général mais aussi basées sur une analyse plus fine du profil de chaque enfant, des ses intérêts, de ses capacités et affinités.

Ainsi identifiés les points d’appui des apprenant(e)s, les bras de levier que sont les activités déployées par l’enseignant(e)s permettent de démultiplier l’apprentissage effectif et d’atteindre le point idéal de l’enseignement : un apport aussi petit que possible de l’enseignant(e) pour une participation maximale des apprenant(e)s et, simultanément, une réduction dramatique des problèmes de discipline traditionnelle.

En deuxième partie les participant(e)s se sont soumis à une version ludique d’un test des intelligences multiples, basé (de manière plus ou moins scientifique) sur les travaux de Gardner et al. ont, grâce au scanner à résonance magnétique, identifier quelles zones du cerveau sont ‘engagées’ ou active lors de l’accomplissement de certaine tâches. Si la recherche continu sur ce sujet, il en ressort néanmoins 8 intelligences qui permettent de mieux comprendre la motivation des apprenant(e)s : Les intelligences kinesthésique, intrapersonelle, interpersonnelle, linguistique, logique/mathématique, musicale, naturaliste et spatiale.

De nombreux participant(e)s se sont découverts des affinités insoupçonnés pour certaines matières, et ont acquis par ce biais une nouvelle grille de lecture pour analyser le profil des apprenants. En effet, de nombreux problèmes de discipline sont liés à un manque de motivation d’un(e) apprenant(e) particulier(e) : soit le sujet abordé ne les interpelles pas ou trop, soit la manière d’aborder ce sujet ne leur convient pas. Si les enseignant(e)s ne peuvent pas agir sur la matière ou le sujet aborder, ils ou elles ont dans leur sarcelles d’enseignant une palette de plus en plus large de manières et d’activités propre à engager une pluralité d’intérêts et de profils d’apprenant(e)s.

La troisième partie visait a ajouter de nouvelles activités à même de motiver les apprenant(e)s dans un cadre à la fois ludique et effectif, mais aussi d’illustrer un autre principe fondamental de l’enseignement des enfants qui est l’alternance systématique en classe des activités énergisantes et des activités calmantes. Directement issues du monde très concurrentiel de l’enseignement privé de l’Anglais, 3 activités ‘uppers’ ou ‘warmers’ ont été démontrées en alternance avec 3 activités ‘downer’ ou ‘coolers’.

8 volontaires ‘cobayes’ ont démontrés les activités pour les autres participant(e)s qui avaient eux comme tâche de noter précisément comment l’activité avait été mise en place par le formateur, afin de s’entraîner aux observations collégiales. Les 8 volontaire se sont organisés en deux équipes, ont choisit des noms pour leur équipes, et ont démontré trois activités énergisantes : la ruée, dos au tableau et la roue. Trois activités calmantes ont été démontrée en alternance : mes mots croisés, les chuchotements, écrire dans le dos.

Après chaque activités, le groupe s’est posé les questions suivantes : Comment adapter cette activité à un matière ou un age précis, quels problèmes de mise en place peut on anticiper, quelles solutions peut on prévoir.

Enfin, une démonstration des techniques ‘back drilling’ et ‘chorus drilling’ à montrer que la répétition par cœur, souvent vue comme désuette ou passée, peut être au contraire très amusante et particulièrement efficace. Demandez donc aux participants qui savent maintenant se présenter en Japonais.

La séance de formation s’est clôt sur la précision de la date de la prochaine séance ainsi qu’une discussion rapide de son contenu.

Bibliographie :

https://www.emploisetc.gc.ca/fra/pieces.jsp?category_id=326

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>